Seleccionar página

Albarracín

Albarracín apparaît au détour d´un méandre du fleuve Guadalaviar, qui entoure et protège presque entièrement le village. Albarracín est, selon la plupart des espagnols, l´un des plus beaux villages d´Espagne. 

Nous sommes dans la province de Teruel, dans la Communauté Autonome d´Aragón. À trois heures et demie de Madrid, à cinq heures de Barcelone, à deux heures à peine de Valence.  Population : 1025 habitants. La localité est classée Monument National depuis 1962, proposée par l´UNESCO pour être déclarée Patrimoine de l ´Humanité.

Son histoire se perd dans la nuit des temps, et on découvre encore aujourd´hui des peintures rupestres épipaléolithiques et néolithiques dans les montagnes environnantes. Le village actuel fut habité par la tribu celte des lobetanos.

Pendant la période andalusí, donc musulmane, le clan berbère des Banu Razin occupa le pouvoir de la taifa de Albarracín (Royaume d´Albarracín), donnant son nom au village (Al-Banu Razín). On conserve deux importants témoignages de cette période (XIe siècle) : le château d´Albarracín et la tour de l ´Andador.

Remerciements à Angel Parrón de la Fuente

Le village a conservé sa structure médiévale, les ruelles s´entrelacent pour former un labyrinthe qu´il convient de visiter à pied, en prenant son temps. Les rues présentent un dénivellé important, prevoyez des chaussures confortables, et évitez les talons-aiguilles.

Comme dans tous les villages, la vie tourne autour de la Plaza Mayor (Grand place), qui sert aussi de base de départ des visites touristiques. Ne prévoyez pas moins de deux bonnes heures pour visiter le village.

Nous vous conseillons néanmoins de commencer la visite de ce village unique par une courte ascension vers les murailles médiévales qui protégeaient  autrefois le site, ne serait-ce que pour profiter d´une vue panoramique sur l´ensemble. 

Le chemin est peut-être un peu caillouteux, mais une telle vue panoramique ne se laisse pas passer, et vous aurez par la même l´occasion de vous faire une idée de l´importance de cet enclave.

Vous distinguerez au second plan, donc derrière le village actuel, le château. Il est dénominé Alcazar de Albarracín (Alcazar étant la traduction de «château» en arabe).

Il est à visiter, mais renseignez-vous sur les horaires à l´Office de Tourisme que vous trouverez près du parking. Il fut détruit lors des guerres de Succesion (XVIIIe s.) Mais les restes donnent une image intéressante de son importance.

Albarracín est construit à flanc de montagne, en cascade, ce qui a crée un style d´architecture urbaine très particulier, à rapprocher des «casas colgantes» de Cuenca, tout près. les rues étroites sillonnent la colline, et il vous faudra les parcourir  sans crainte de vous fatiguer un peu (prenez votre temps…) et surtout avec des chaussures adéquates. Laissez de côté les talons-aiguilles. 

Les couleurs dominantes sont le rouge el marron, entre balcons et structures de bois: un voyage dans le temps.

La promenade vous mènera sans aucun doute à la Plaza Mayor, où se trouve la Mairie. Cherchez les vues sur la muraille, les toits, et la cathédrale depuis un coin de la place.

Car Albarracín a une cathédrale! Et très belle de plus. Surprenant pour un petit village de moins de 1500 habitants. Elle fut érigée dès 1532 sur la base d´une église de style gothique médiéval dont il ne reste presque rien.

Vous remarquerez la représentation de la Transfiguration du Christ sur l´Autel Majeur, sculputure de Cosme Damián bas en 1566. 

Continuez par la rue de Santiago, où se trouve la vue la plus photographiée du village, celle de la Casa Julianeta. 

À voir aussi les rues del Postigo ou Azagra, avec leurs balcon typiques.

Gastronomie

La cuisine de la Sierra de Albarracín a de fortes racines musulmanes, et jouit de nombreux produits d´un terroir privilégié de ses montagnes et de ses bois.

La zone est un paradis mycologique. Les différentes altitudes et la diversité de microclimats permettent la présence de plus de mille espèces de champignons.

La zone est aussi connue pour la cuisine de gibier, issue de la Réserve naturelle des Monts Universels. On trouve sur nos tables du cerf, du sanglier, du lapin, des lièvres, des perdrix.

La truite de nos cours d´eaux est aussi présente dans nos cuisines et sur nos tables. Nous n´oublierons pas bien sûr le fromage artisanal, à ne pas manquer.

Un des plateaux les plus prestigieux est sans nul doute le ragoût de taureau, mais nous citerons aussi le mouton à la braise, le gazpacho, les biscuits traditionnels au four à bois, les «almojábanas» (gâteau sec circulaire d´origine arabe).


Tourisme sportif et d´aventure, pour tous les âges et à tous les niveaux
 

 La Sierra de Albarracín est une incroyable réserve de la Nature. Les montagnes, sillonnées de sentiers convenablement signalés, permettent la pratique de la marche à pied, de la randonnée, de la course à pied. 

Les amants de la petite reine trouveront des routes et sentiers à parcourir sans fin.

Les rivières et torrents permettent la pratique d´aquatrecking. Les montagnes offrent la possibilité aux escaladeurs de trouver leur bonheur. 

L´astrotourisme (découverte des cieux étoilés, exceptionnels dans toute la zone), la recherche de champignons, seuls ou accompagnés de spécialistes, l´observation de la faune (oiseaux, loups, lynx ibérique, renards…) sont possibles ici.

Un monde de nature à découvrir.