Seleccionar página

SIGÜENZA

À quelques encablures de Madrid attend le touriste avisé une des merveilles de l’Espagne centrale, qui pourtant n’en manque pas. Vous êtes à Sigüenza, l’une des plus belles excursions que vous puissiez réaliser depuis la capitale de l’Espagne. On pourrait même vous recommander, c’est vous dire, de visiter Sigüenza et, si vous en avez le temps, de faire un tour à Madrid ou à Barcelone!
Car Sigüenza est, sans aucun doute, une visite que vous ne pouvez pas manquer!

 

Accéder à Sigüenza en voiture est aisé et recommandable, il existe plusieurs sorties clairement indiquées sur la Nationale II ou A2 (autoroute gratuite Madrid – Barcelone).

DEPUIS MADRID. 130 km

Sortie de la A2 au km. 104. Prenez ensuite la CM – 1101 (25 km. jusqu’à Sigüenza).

DEPUIS BARCELONE (504 km) ET SARAGOSSE (199km)

Sortie de la A2 à Alcolea del Pinar. Prenez ensuite la CM – 211 (20 km. jusqu’à Sigüenza).

DEPUIS TERUEL (186 km)

Prenez la N-234 jusqu’à Monreal del Campo, puis la N – 211 jusqu’à Alcolea del Pinar et enfin la CM – 110 (20 km jusqu’à Sigüenza).

La ville de Sigüenza compte sur son territoire 28 lieux-dits («pedanías»), des hameaux ou petits villages.

Situés à quelques kilomètres de Sigüenza, loin des parcours touristiques, ils  regorgent de merveilles de l’art roman, mais aussi de logements ruraux et de trésors gastronomiques.

VISITEZ LES LIEUX-DITS DE SIGÜENZA

À près de 1000 mètres d’altitude, entourée de paysages époustouflants, Sigüenza fait partie de la privince de Guadalajara. Ses quelques 4.500 habitants sont appelés «seguntinos» et sont particulièrement fiers de leur ville, déclarée Monument Historique Artistique en 1965.

Elle est connue comme la «ciudad del Doncel» que l’on peut traduire par la «ville du damoiseau» en mémoire à son personnage le plus connu: Martín Vázquez de Arce, dont la statue funéraire ornant la cathédrale et d’une incroyable valeur artistique attire les visiteurs du monde entier.

Sigüenza existe depuis plus de 2000 ans…

En savoir plus...

Sigüenza se nomma d’abord Segontia (“qui domine la vallée”) à l’èpoque celtibère. Elle fut ensuite une ville romaine, visigothe, lorsqu’elle se convertit en siège épiscopal. Sous domination árabe elle perdit son importance au profit de Medinacelli. C´est l’évêque occitan Bernard d’Agen qui la reconquit le 22 janvier 1124 pour le Roi de Castille Alfonso VII.

Sigüenza devint alors une seigneurie épiscopale qui perdura jusqu’au XVIIIe siècle.

On peut aisément retracer l´Histoire urbaine de Sigüenza depuis le XIIe siècle jusqu’à aujourd´hui par une simple promenade. Vous reconnaîtrez la Sigüenza médiévale, la Sigüenza de la Renaissance, la Sigüenza barroque et la Sigüenza néoclassique.

CULTURE, HISTOIRE ET MONUMENTS

Sigüenza est avant tout un immense musée à ciel ouvert, et ses monuments vous permettront de découvrir l’histoire de la ville. Le centre historique est silloné de ruelles étroites, appelées «travesañas» où les artisans chrétiens, sarrazins et juifs tenaient leurs échopes, dans leurs quartiers respectifs.

La Cathédrale

Santa María de Sigüenza vaut à elle seule la visite…

Les travaux de construction de la cathédrale de Sigüenza remontent à la première moitié du XIIème siècle, en pur style roman, sous la direction du prélat Bernard d’Agen, premier évêque après la reprise de la ville aux sarrazins.

Les travaux se poursuivent jusqu’à la fin de ce même siècle, sous une forte influence cistercienne, que l’on retrouve dans la décoration florale et géométrique des archivoltes de son triple portique. La cathédrale se termine finalement en style gothique.

Du XVème au XIXème siècle la cathédrale n’a cessé de s’enrichir avec de nouveaux espaces et des œuvres artistiques de grande valeur et de divers styles.

Vous resterez sûrement ébahis devant le chœur et la statue funéraire du Doncel, ses rosaces et collection de retables.

En savoir plus

Actuellement les anciennes dépendances du cloître accueillent les diverses salles du Musée de la Cathédrale, dont on doit absolument visiter celle des tapisseries flamandes et la Chapelle de la Conception que préside l´Annonciation du Greco.

Le Château

La forteresse surplombe la ville, sur l’emplacement d’une fortification celtibère primitive, qui devint plus tard une tour de guet romaine puis wisigothique et enfin une citadelle islamique. Après la reconquête de Sigüenza en 1124, il devint la propriété des évêques du lieu, seigneurs de la ville.

Le cardinal Mendoza, au XVe siècle, le transforma en un véritable palais. Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, il reste la résidence des évêques. Au XIXe siècle, il subit de graves dommages lors de la guerre d’indépendance et des guerres carlistes. Plus tard, il est transformé en asile puis en caserne.

Dans les années soixante-dix, et après des années d’abandon et en ruines après la guerre civile, il est réhabilité et devient un merveilleux Parador de Turismo.

 

L’église de San Vicente

Située dans la Travesaña Alta, c’est l’une des deux paroisses romanes de la ville.

Elle est dédiée à Saint Vincent, patron de Sigüenza.

L’église est de la première moitié XIIe siècle, et a été agrandie peu après, par la construction d’une couverture d’archivoltes de demi-pointe, décorées de motifs géométriques et végétaux, semblables à ceux qui ornent les portails occidentaux de la cathédrale, reposant sur des colonnes à chapiteaux foliacés.

Au-dessus, et curieusement désaxée, axe se trouve une image gothique d’une Vierge trônant. À l’intérieur, une seule nef, recouverte de bois, alternant avec des arcs à pointe et une voûte nervurée.

Elle est actuellement présidée par un Christ gothique du XIIIe siècle. Visite obligée.

 

La maison «Doncel»

Sur la place du même nom, également appelée San Vicente, cet ancien palais, résidence des Vázquez de Arce, famille des Doncel, a une façade crénelée, décorée d’ècussons héraldiques, dans laquelle se distingue l’arc en plein cintre de son entrée. À l’intérieur, après sa restauration par l’Université d’Alcalá de Henares, on trouve des vestiges de ses premières phases de construction, de splendides exemples d’arcs en stuc polychromés mudéjar et de beaux plafonds à caissons. Ses salles abritent une exposition permanente de peintures de Fermín Santos et de son fils Antonio Santos Viana; une exposition de l’histoire de l’un des ateliers de tapis Segontinos; le Centre de la Vihuela de Mano et la Guitare Espagnole de José Luis Romanillos et les Archives Historiques Municipales.

 

La Plaza Mayor

Le cardinal Pedro González de Mendoza, à la fin du XVe siècle, évêque de Sigüenza, ordonna ouvrir une place devant la porte sud de la cathédrale, après avoir demolit une partie de la muraille gothique de la ville. Cette grande place serait cernée sur sa façade orientale par l’ancien bâtiment du Trésor, et au nord par des maisons à galeries. Ici se tiendrait désormais le marché hebdomadaire de la ville.

Au début du XVIe siècle, les arcades en bois de la façade orientale furent remplacées par des arcades en pierre. Plus tard, la place a été agrandie, après l’incendie des maisons de sa façade nord, construisant en face de la cathédrale un palais style Renaissance. Ce palais, aujourd’hui hôtel de ville, dont la façade donnant sur la place est composée de deux corps superposés d’arcs en plein cintre sur colonne de pierre et d’une troisième architrave avec des supports de bois.

Au XVIIe siècle, sur sa façade ouest, à côté du Trésor, a été construite la dénommée Casa de Mirador, un bâtiment municipal garni de grands balcons en fer forgé d’où l’on peut profiter de la variété des spectacles qui ont lieu sur la place, parmi lesquels se distinguent les corridas.

Musée Diocésain d’Art Sacré

L’évêque Don Fernando de Luján, prélat entre 1449 et 1456, construisit sa résidence principale tout près de la cathédrale. Postérieurement siècles suivants, ce palais passa à la famille noble Gamboa comme en témoigne la décoration héraldique.

Depuis 1968, il est le siège du Musée diocésain d’art ancien et expose une collection importante d’art religieux du diocèse du XIIe au XXe siècle. Après sa restauration, le Musée a également accueilli d’importantes expositions. À la suite des trois dernieres, dédiées à la cathédrale, la Fortis seguntina, trois maquettes monumentales sont exposées dans sa cour et dans son hall principal, illustrant l’évolution constructive du temple.

 

 

Le Grenier à Farine

Ancienne maison du Poids de Farine, construite à la fin du XVIe siècle. Dans ce qui s’appelait alors Calle del Peso, la Rue du Poids, dans la muraille gothique de la ville. Le Grenier à Farine (el Pósito de la Harina) répondait aux besoins des agriculteurs et avait une fonction de régulation du marché.

Les céréales y étaient stockées avant d’être distribuées aux boulangers qui cuisaient le pain dans les différents fours de la ville.

En 2017, le centenaire de sa transformation en théâtre a été célébré, une activité interrompue à la fin des années vingt du siècle dernier. Après une réhabilitation complète, il est actuellement le théâtre de l’auditorium de la ville, le centre principal de son activité culturelle.

 

 

MAIS ENCORE…

ERMITAGE DE L’HUMILLADERO

Construit entre 1568 et 1577 à l’extérieur des murs…

En savoir plus

C’est un petit bâtiment carré, qui se distingue dans sa façade par sa double entrée avec des arcs en plein cintre flanqués de colonnes ioniques cannelées sur de hauts socles. Son intérieur, dans lequel se trouvent des niches d’un demi-point où se trouvaient les « marches » de la Confrérie, surprend par sa voûte gothique polychrome, qui reflète la coutume de construction du moment. Il était sur le point d’être démoli plusieurs fois, mais a été réhabilité dans les années soixante-dix du XXe siècle et ces dernières années a été un office de tourisme et une salle d’exposition.

PLACE DE LA PRISON

Ouverte dans la Travesaña Alta au XVe siècle, et connue à l’époque sous le nom de Plaza Nueva, elle abritait le marché hebdomadaire accordé à la ville par le cardinal Mendoza…

En savoir plus

Au début du XVIe siècle sur sa façade nord s’élevait l’hôtel de ville seguntino, aux arcades ouvertes sur la place à l’étage inférieur et une grande salle au plafond à caissons au deuxième étage. Sur sa façade, il y a non seulement les armes des Rois Catholiques, le Cardinal López de Carvajal, alors évêque de Sigüenza, et la ville, mais aussi des motifs décoratifs mudéjars qui nous renseignent sur les constructeurs du bâtiment. Au milieu du XVIe siècle, la tour d’archives a été construite attenante au bâtiment municipal. À ce moment-là, la place avait été agrandie et un grand bâtiment aux arcades semi-circulaires avait été construit sur sa façade ouest comme prison de la ville.

ÉGLISE DE SANTIAGO

Située dans la rue Mayor, c’est l’une des deux paroisses romanes de Sigüenza… Il s’agit de l’un des plus beaux monuments de la ville, qu’il convient de ne pas manquer de visiter.

En savoir plus

Sa nef primitive du milieu du XIIe siècle a été agrandie à la fin de ce siècle. Elle possède une grande porte d’archivoltes en demi-pointe, semblable à celles de la façade ouest de la cathédrale et de l’église de San Vicente, et ornée comme ces monuments de motifs géométriques et végétaux. Sur son tympan apparaît un écusson de la Renaissance représentant le buste de l’apôtre Saint Jacques.

A l’intérieur, sa très grande nef a un toit en bois sur des arcs. Son presbytère, à extrémité droite et couvert d’une voûte nervurée, est accessible par un grand arc pointu. Après les destructions subies par les bombardements de la guerre civile, elle est restée en ruines jusqu’au début du XXIe siècle, date à laquelle a commencé une réhabilitation complète qui se poursuit aujourd’hui, promue par son Association d’Amis, afin de la transformer en Centre d’interprétation romane de la province de Guadalajara. Dans les fouilles effectuées dans sa nef sont apparus les restes d’une tour islamique antérieure au XIIe siècle.

PALAIS DES INFANTS

Dans le quartier de San Roque, à la demande de l’évêque Juan Díaz de la Guerra, l’architecte italien Bernasconi a construit un grand palais baroque pour les Infants du chœur de la cathédrale…

En savoir plus

De grandes fenêtres à barreaux et des balcons en fer forgé ornent ses trois étages. Au centre de cette façade monumentale une ouverture semi-circulaire donne accès à l’intérieur du palais organisé autour d’une grande cour, flanquée de pilastres toscans, dans la frise desquels les métopes sont ornées de figures d’enfants nus portant des instruments de musique. Au premier étage, des pilastres ioniques doubles encadrent un balcon sur lequel se trouve une niche à l’effigie de San Felipe Neri. . Dans ce bâtiment, l’un des meilleurs exemples du baroque illustré seguntino, vivent depuis 1961 les Pères Joséphites de Murialdo.

GASTRONOMIE

La cuisine seguntine se distingue par sa grande qualité, sa tradition et lesavoir-faire qui la composent. Basée sur les produits locaux, c’est un motif de visite pour les gastronomes avertis, qui viennent déguster nos succulents rôtis d’agneau et de chevreau au four à bois, la soupe castillane et les « migas ». En automne les plats de gibier savoureux et les spécialités mycologiques de la région. Sans oublier les délicieux desserts au miel, les biscuits et les truffes du Couvent des Sœurs Carmélites.

Il faut également mentionner la cuisine créative et innovante, et les « tapas » qui satisfairont les palais les plus exigeants pour leur grande variété. Soulignons pour exemple les perdigachos et torreznos accompagnés du « fino seguntino », la boisson typique de Sigüenza.

Sigüenza Gastronómica organise tout au long de l’année divers concours, itinéraires et conférences pour valoriser son patrimoine culinaire.

Officine de Tourisme Municipale

Ouvert tous les jours de l’année, sauf le 25 décembre, 1 et 6 janvier et après-midi des 24 et 31 décembre.

D’octobre à avril:
De lundi à jeudi: 10:00 a 14:00 / 16:00 a 18:00 h
Vendredi: 10:00 a 14:00 / 16:00 a 20:00 h
Samedi: 10:00 a 14:00 /16:00 a 19:00 h
Dimanche: 10:00 a 14:00 h

 

De mai à septembre:

De lundi à jeudi: 10:00 a 14:00 / 17:00 a 19:00 h
Vendredi:10:00 a 14:00 / 17:00 a 20:00 h
Samedi: 10:00 a 14:00 / 17:00 a 19:00 h
Dimanche: 10:00 / 14:00 h

Tlph: +34 949 34 70 07
Email: turismo@siguenza.es
Web:  www.visitasiguenza.es 

Facebook /Instagram@visitasiguenza

Adresse: Calle Medina, 9.
(En face de la Cathédrale)

 

Visites Guidées Sigüenza (entreprise externe)

Ouvert de mardi à dimanche. Dimanche après-midi fermé.
Matin: 10:00 a 14:00
Après-midi: 17:00 a 20:00

Tlph et Whatsapp: +34 649 431 599
Email: oficina@siguenzavisitas.com
Web: www.visitasguiadassiguenza.es

Adresse:
Calle Cardenal Mendoza, 5 (a 50m. de la Cathédrale)