+34 - 626799654 info@senzia.es
Seleccionar página

ESTRÉMADURE, COEUR BATTANT DE L’ESPAGNE

Découvrir l’Extremadure, l’essentiel de l’Espagne

S’il est une région méconnue des touristes français c’est bien l’Estrémadure. Les espagnols eux-mêmes ont parfois tendance à oublier une des zones les plus riches de leur territoire au niveaux touristique et culturel.
Et pourtant l’Extrémadure est l’un des berceaux historiques de l’Espagne telle que nous la connaissons. Il s’agit également d’une immense réserve de trésors touristiques et naturels que nous avons décidé de dévoiler au public français.

L’Estrémadure est l’Espagne à l’état pur: Nature, Patrimoine historique, Gastronomie…

Suivez-nous…

Accés

Nous sommes dans la région centre Ouest de l’Espagne. Plus d’un million d’espagnols (estrémeniens, extremeños en espagnol) vivent dans cette grande et région très peu peuplée. Deux provinces la composent, Caceres au nord et Badajoz au sud.

La capitale administrative de la communauté autonome est Mérida, située dans la province de Badajoz. Les villes principales sont Caceres, Badajoz, Merida, Zafra, Trujillo et Plasencia. Mais tout le territoire extrémègne est parsemé de villages typiques où vous trouverez l’essentiel de la richesse touristique de cette région. La meilleure manière de visiter la région est la voiture.

Les principaux fleuves qui la traverse sont le Tage et le Guadiana. Que venez-vous chercher en Estrémadure?

Aperçu historique de l’Estrémadure

Nous sommes à l’intérieur de la Péninsule ibérique, et on pourrait croire que comme beaucoup de régions intérieures, l’Estrémadure est restée isolée du reste de la Pèninsule.
Il n’en est rien: la région  fut le berceau de civilisations riches et avancées, et le lieu de passage vers le lointain Portugal.

Les mystérieux Tartessiens (Voir article du National Geographic), les Celtes et les Lusitaniens étaient présents en Estrémadure avant l’arrivée des Carthaginois, auxquels les Romains expulsèrent ouvrant un véritable âge d’or de la région. les gisements miniers et les exploitations agricoles sont à l’origine d’une richesse et d’un raynement dont Mérida (Emerita AUgusta) donne encore une idée de l’ampleur.

La région, ravagée au début du V siècle par les Vandales, les Suèves et les Alains, sera conquise par les Wisigoths du roi Euric dans les années 470.  À partir du VI siècle, Mérida devient un important centre politique et religieux (arien) wisigothique. Le roi wisigoth Agila I y établira sa capitale vers 550.

En savoir plus...

Vient ensuite le temps de la domination arabe, la région passe à l’émirat de Cordoue avec la fondation de Badajoz en 875 par Ibn Marwan, un muwallad (converti à l’islam), qui en fait son fief aux dépens de l’émir. Badajoz sera au XIe siècle la capitale d’un royaume (taifa) s’étendant sur une bonne partie de l’Estrémadure et du Portugal actuels, avant d’être envahi au sud par les Almoravides puis les Almohades, au nord par les royaumes de Léon, de Castille et de Portugal. Alphonse VIII de Castille fonde Plasence en 1186, et Alphonse IX conquiert Cáceres en 1229, puis Mérida et Badajoz en 1230. Ferdinand III prend Medellín quelques années plus tard.

La province verra la naissance des principaux conquistadores du XVIe siècle: Hernán Cortés, Hernando Pizarro. La conquête des Amériques apportera ainsi une richesse éphémère à la zone.

En 1801, l’Espagne est parvenue à occuper le district d’Olivença situé au sud de Badajoz. Malgré l’accord commun de reconnaissance du territoire portugais, l’Espagne refuse de procéder à la cérémonie de rétrocession. Depuis, le Portugal continue de le revendiquer.

 Le 26 février 1983 enfin, l’Estrémadure devient une communauté autonome.

Tourisme rural en Estrémadure

L’Estrémadure est la région d’Espagne comptant le plus de kilomètres de littoral d’eau douce, ce qui en fait un véritable verger. Ici la nature est exubérante tout autant qu’aimable, mais toujours présente. Les forets méditerranéens qui donnent à ces montagnes cet air si particulier sont l’image même d’une nature conservée à travers les âges.

La sensation du touriste français qui découvre la nature estrémègne est généralement d’isolement et d’éloignement des grandes routes touristiques.

Le Parc naturel de Monfragüe dans la province de Caceres est le fer de lance du tourisme rural de cette région. Une visite indispensable. Le réseau d’hôtels ruraux est dense et suffisant.

Qu'allez-vous faire en Estrémadure ?

Des hôtels de luxe dans les grandes villes aux petits établissements ruraux, tout est là, à vous de choisir…

Activités

VISITE COMPLÈTE DE CACERES

Tours et forteresses arabes, bâtiments de la Compagnie de Jésus, vestiges juifs… L’ensemble monumental de Cáceres est extraordinaire. Venez le découvrir lors de cette visite complète incluant les billets d’accès aux monuments.

RÉSERVEZ VOTRE VISITE COMPLÈTE DE CACERES AVEC BILLETS D’ENTRÉE AUX MONUMENTS

FREE TOUR DANS MÉRIDA

Si vous cherchez le meilleur itinéraire pour visiter la capitale de l’Estrémadure, ce free tour dans Mérida vous permettra de connaître la culture et l’histoire de cette ville classée au patrimoine mondial de l’humanité.

RÉSERVER VOTRE FREE TOUR DANS MÉRIDA

BALADE EN BATEAU SUR LE FLEUVE TAGE

Cette balade en bateau aux Canchos de Ramiro vous conduira le long du fleuve Tage et vous permettra de profiter de la beauté de cet environnement naturel unique.

La gastronomie Estremègne

Elle comprend tous les plats et traditions culinaires de cette région. L’idiosyncrasie estrémègne est variée, profondément rurale et influencée par la présence de nombreux monastères qui, nous le savons, travaillent en général avec brio les recettes culinaires régionales et les fixent dans la mémoire collective.

L’Estrémadure n’ayant pas de versant maritime, les plats qu’elle nous offre sont surtout à base de viande et légume.

Vous devrez consulter notre article sur la gastronomie espagnole, cherchez «la région d’Estrémadure»  pour plus de détails.

Mais bien sûr le roi de la gastronomie estrémègne, et pour tout dire espagnole, est le jambon.

Les français en Estrémadure: quelques stats pour terminer

Selon les données fournies par l’Institut National de Statistiques (INE sigles en espagnols) 1.707.457 voyageurs ont découvert l’Estrémadure en 2016 (dernier année étudiée). Parmi ceux-ci un 14 % sont des étrangers entre lesquels les français occupent la 2e place juste derrière les voisins portugais: 41.100 touristes français ont parcourus les routes de cette merveilleuse région. Ce n’est qu’un chiche 16 % des étrangers. Et pourtant le tourisme français est celui qui a crût le plus cette même année.

Y a-t-il de quoi être fier?  Et bien non! Nous sommes catégoriques: les français n’ont encore qu’un avant-goût des richesses touristiques qu’offre la région d’Estrémadure. Il ne tient qu’à nous de vous la faire découvrir, ce que nous ferons bientôt dans une série d’articles plus profonds que cette première présentation qui, nous l’espérons, vous aura mis l’eau à la bouche…

Nous tenons à remercier Extremadura Turismo  malheureusement pas en français (dommage…) pour les données statistiques et les vidéos et images illustrant cet article.

Nous tenons à remercier Extremadura Turismo  malheureusement pas en français (dommage…) pour les données statistiques et les vidéos et images illustrant cet article.