Minorque,
perle des Baléares

Le voyageur expérimenté sait reconnaître dans chacune des îles qu´il visite ce qui la fait particulière. Dans le cas de Minorque cela est très clair. Cette île bien qu´intégrée dans l´archipel des Baléares est une réalité à part, historiquement mais aussi dans l´âme des minorquains, Minorque se régit par ses propres données insulaires. Il s´agit d´un monde à part au sein même des Baléares qui sont à elles seules une Communauté Autonome dans le mosaïque (ou labyrinthe) espagnol.

De l´hôtel de luxe au logement rural en plaine campagne, totut est possible (et à tous les prix) sur l´île préférée des français. À vous de choisir…

Louer une voiture est indispensable. Et il faut s´y prendre bien à l´avance. Préférez une petite voiture, les routes de Minorque sont parfois bien étroites, et se garer près d´une cala peut être compliqué!

Il existe de nombreux vols depuis la France à Minorque. Il est néanmoins conseillé de prendre vos billets à l´avance, surtout si vous avez décidé de visiter l´île en haute saison. L´aéroport se trouve près de Mahon, et les loueurs de voitures sont présents sur le parking, pour la plupart. 

QUELLE SAISON CHOISIR POUR VISITER MINORQUE?

On est toujours bien reçu à Minorque, et même si l´été est la haute saison touristique, l´ambiance n´est jamais excessivement «dense» quant au tourisme.

Si vous désirez la baignade et le farniente des calas, l´été, voire le début de l´automne.

Pour la navigation de plaisance, attention à la tramontane , la fin du printemps et le début de l´été sont conseillés (un dicton marin espagnol veut que les ports les plus sûrs de la Méditerranée soient Mahon et le mois de Juillet…).

Ballades à cheval, en vélo et randonnées pedestres: automne, hiver et printemps. 

Géographie et statistiques

L´île occupe une superficie de 701,80 km2 et son point le plus élevé culmine à 358 metros (mont Toro). La population est de 91.600 habitants appelés menorquins. La capitale est Mahon, bien que les habitants de Ciutadela ne soient pas vraiment d´accord. Les principales villes sont Mahon, Ciudadela de Menorca, Alayor, Villacarlos, San Luis, Ferrerias, Mercadal, Fornells, Migjorn Gran. 

L´île se traverse en voiture en une heure au plus, les routes sont généralement en bon état mais si vous vous déviez des axes principaux elles peuvent se trouver très étroites et sinueuses. Il existe un service d´autobus depuis Mahon et Ciutadelle, surtout vers les calas les plus populaires, mais si vous désirex visiter l´île sans trop perdre de temps préférez la location. 

QUE FAIRE À MINORQUE?

PLAGES ET CALAS

Les criques et plages de Minorque sont parmi les plus belles du monde. Toutes ne sont pas éfalement accessibles et beaucoup ne recoivent des visiteurs que par voie maritime. Une balade en bateau sur la côte sud de l´île vous permettra de connaître les plus belles.

VISITER MAHON

Une ville au style anglais méditerranéen, bien cachée au fond de sa baie profonde. une visite s´impose dans le centre ville, à pied. Nous vous conseillons notre FREE TOUR . Si vous désirez en savoir un peu plus et profiter de la vision des fonds sous-marins, n´hésitez pas et décidez-vous plutôt pour la BALADE EN BATEAU DANS LE PORT DE MAHON.

VISITER CIUTADELLA

Incontestablement la ville la plus envoûtante de Minorque. Sa cathédrale, ses quais oú déguster les spécialités del´île, les rue commerciales pleines de vie, Ciutadella est l´endroit idéal où SE LOGER lors de votre visite. À faire à pied. Par contre Ciutadella est le port de départ des BALADES EN BATEAU DANS LE SUD DE MINORQUE, idéales pour découvrir depuis la mer les plus belles calas.

LES RUINES MÉGALITHIQUES DE MINORQUE

On ne peut pas visiter Minorque et igorer l´une des plus anciennes civilisation méditerranéenne. Voyez notre article. L´île est bourrée de ruines millénaires, alors si vous n´avez ni le temps ni le courage de les voir toutes (elles sont indiquées sur les routes, au moins visitez la NAVETA DE TUDONS remarquablement conservée, et imaginez la vie des premiers habitants.

Qu'allez-vous faire à Minorque ?

Minorque réserve de la Biosphère

Minorque est une île singulière au paysage rural traditionnel très riche. Elle accueille une diversité significative d’habitats méditerranéens, où vivent une faune et une flore exceptionnelles, certaines espèces étant en danger d’extinction. L’UNESCO a déclaré Minorque réserve de la biosphère le 8 octobre 1993 reconnaissant le niveau élevé de compatibilité entre le développement des activités économiques, la consommation de ressources et la préservation d’un patrimoine et d’un paysage d´une qualité exceptionnelle. 

Des activités différentes:

Le «Camí de Cavalls»

Toute la côte de l´île est une immense réserve de beauté sauvage et d´eaux cristallines.

Les plages se succèdent à l´infini et le touriste peut flâner à son aise et changer de cala tous les jours.

Le moyen de locomotion pour quelques jours sera évidemment la voiture de location (préférez-la petite). Mais attention il faut s´y prendre bien à l´avance, la flotte n´est pas très nombreuse, et c´est tant mieux pour l´environnement. Vous aurez la possibilité également de louer une moto, voire un scooter. Et enfin les plus sportifs auront la possibilité de louer une bicyclette. Quoi qu´il en soit, et au risque de nous répéter: pensez-y à l´avance.

Il existe enfin la possibilité remarquable de faire un parcours à cheval. Vous prendrez pour cela le «Camí de Cavalls» , sentier circulaire unique au monde et qui vaut à lui seul la visite de l´île.

Ses origines remonteraient à l’époque du roi Jaime II qui aurait ordonné aux chevaliers d’avoir toujours un cheval armé pour défendre l’île et ses habitants. Le chemin serait donc la conséquence de cette ordonnance royale. Son aspect défensif le maintint en état  des siècles durant, mais il fallut au XXº siècle un véritable effort commun de toute l´île pour en faire ce qu´il est aujourd´hui, témoin silencieux du passé turbulent de ce coin de Méditerranée.

L’histoire du Camí est ancienne et très bien documentée. Sous la première domination anglaise, le gouverneur Richard Kane estima en 1739 qu’il était un « chemin royal » et il ordonna de le maintenir « propre et praticable comme antan ».

Quelques années plus tard, en 1758, ce fut le gouverneur français, le Comte de Lannion qui ordonna de l’entretenir et de l’élargir. Sur la première carte de l’île dont on a connaissance, réalisée en 1780 par le cartographe Louis Stoki d’Arc de la Rochette, figure déjà le Camí de Cavalls. Deux ans plus tard, le Comte de Cifuentes, gouverneur espagnol dit que « les chemins appelés de chevaux doivent être ouverts et complètement libres afin d’y pouvoir circuler librement… »

Au XXIème siècle et en réponse à une demande sociale, le Parlement des Iles Baléares approuva la loi du Camí de Cavalls (Loi 13/2000 du 21 décembre) ayant pour objectif de consolider l’usage général, libre et gratuit dudit chemin. 

Nous vous invitons à faire le Camí, à faire le tour de l’île de Minorque, avec tranquillité, respect de l´environnement et un guide de l´Histoire de Minorque dans la main. Ce chemin fait non seulement le tour de l´île, il vous transporte vers le passé de celle-ci. 

Aujourd´hui le «Camí de cavalls» a une longueur de 185 km divisés en 20 étapes. Bien que la hauteur moyenne soit de 125 m, le dénivelé cumulé est de 4000 m. Ça monte et ça descend… On peut  commencer la route à n´importe quel endroit néanmoins il existe un point de départ situé à la Culàrsega, ao Port de Mahón. Il est homologué comme sentier GR 223 et vous trouverez des repères tours les 50-100 m. 

Recevez-vous nos reportages et offres spéciales? contact@espagne-tourisme.com