Seleccionar página

LES VINS ESPAGNOLS

Les vins espagnols sont parmi les plus demandés du monde. Il est vrai que la tradition vinicole est ancestrale, tout comme en France, mais la commercialisation des produits espagnols souffre encore un certain retard. Nous vous proposons un tour d´horizon du vin en Espagne. Une culture riche et qui offre pour nous français, public généralement connaisseur, de véritables bijoux, qu´il faut aller découvrir.

Quelques chiffres en brut pour commencer: 

L´Espagne est le premier vignoble du monde (mais oui !) avec 951.693 hectares de vignes en total.

En 2013 la production est arrivée à un record de 52,5 millions d´hectolitres de vin, le record antérieur datant de 2004.

La production moyenne de ces dernières années est de 42 millions d´hectolitres.

C´est la Communauté Autonome de Castille la Mancha (Centre de l´Espagne) qui produit le plus de vin, avec un 60% du total, suivie del´Extrémadure, de la Catalogne et de Valence.

Les principales variétés plantées en Espagne sont le raisin blanc Airén, le Tempranillo, le Bobal et le Grenache.

Les exportations se sont multipliées par 5 en 25 ans.L´Espagne devenait le premier exportateur mondial en 2014.

La France, l´Italie, le Portugal et l´Allemagne sont les principaux clients de l´Espagne vinicole en volume, alors que l´Allemagne, le Royaume-Uni, les USA, la Belgique la Suisse la Hollande, la Chine et le Japon sont les princpaux clients en chiffre d´affaire.

Et pourtant, et pourtant…La consommation de vin en Espagne a diminué de moitié en 20 ans. Aujourd´hui moins de 20 litres de vin par an et par personne.

Il existe en Espagne près de 4.000 producteurs, la plupart sont de petites exploitations, desquelles 3921 sont exportatrices.

Les vins selon les régions 

Nous avons décidé pour simplifier les choses (voir schéma) d´exposer pour nos lecteurs français une classification selon les grandes zones climatiques espagnoles, qui donnent les principales propriétés organoleptiques au vin qu´elles produisent (laissons de côté l´aspect géologique pour les grands experts…)

Climat atlantique du NordOuest

Les pluies, le pauvre ensoleillement, les difficultés pour cultiver la terre font de la zone de Galice et la Corniche Cantabre le paradis de certains vins blancs. Les plus connus sont les vins de Galice, Albariño et Ribeiro, issus des Rías Baixas. Les plus connus sont les blancs, qui accompagnent les crustacés et fruits de mer, léger et fruités.

 Littoral Mediterranéen

De la frontière de la Jonquera  au Détroit de Gibraltar, les principales régions vinicoles sont la Catalogne, Valence, Murcie et l´Andalousie, qui a son tour peut être considéré comme une zone à part, due à son exposition atlantique et méditerranéenne et la particularité de ses vins. Toutes les tendances, blancs, rosés (de moindre importance en Espagne) rouges et vins mousseux (Cavas). Impossible de tout citer, nous trouvons en Catalogne les rouges du Priorat , qui étaient destinées à l´origine à couper pour renforcer certains vins français trop faibles en alcohol, les vins mousseux du Penedés. Les vins de Valence sont fameux pour les blancs et certaines petites propriétés très intéressantes dans l´intérieur des terres. Mais il y a beaucoup à découvrir aussi vers Alicante, des blancs idéaux pour accompagner les plats locaux à base de riz, les poissons méditerranéens, et les légumes frais de la région. Si vous continuez votre descente vers le find fond de l´spagne vous trouverez à Murcie les vins très réutés de Jumilla (un peu inégaux peut-être, mais à goûter.

Plateau Central

Cette zone englobe les vins de Castille , de Madrid, de la Mancha et d´extrémadure. La Mancha est la región vitivinicole la plus étendue du onde. Vous connaitrez sûrement les vins de Valdepeñas. Il faut reconnaitre que les vins produits dans cette zone ne sont pas encore à la hauteur des régions antérieures (sauf peut-être certaines petites propriétés) mais le niveau monte.

6) Andalousie. Région sèche et chaleureuse, tant pour ses habitants que pour ses températures. Les vins andalous les plus connus et reconnus sont ceux de Cadiz : les Xérez (Jerez, Sherry) mais aussi les vins blancs secs Fino, et Manzanilla. L´arrière-pays de Huelva et Cordoue offre des surprises agréables à chaque recoin de village. A découvrir.

Les îles

Les archipels espagnols des Baléares et des Canaries sont des mondes en eux-mêmes. Vous trouverez des vins élégants, des muscats, des rouges et des blancs aussi. Plus prononcés aux Canaries (Iles volcaniques) où prédominent les blancs,  et évidemment plus méditerranéens (moins travaillés et plus légers) aux Baléares.

 

Quelques réflexions sur les vins espagnols 

Le terroir espagnol est unique au monde, mais il a beaucoup tardé à travailler pour autre chose qui ne soit la consommation interne et l´exportation de vins « a granell » c´est à dire en camion-citerne qui renforcaient les vins étrangers, ou pour le vin de table. L´âme espagnole se manifeste ici aussi : un pays merveilleux qui a du mal à croire en ses possibilités (appréciations toutes personnelles, bien sûr).

Vous pouvez trouver des vins absolument exceptionnels dans de toutes petites propriétés qui ne paient pas de mine à des prix très raisonnables en plein centre de l´Espagne, ou en tout cas loin des centres touristiques. Les amateurs de vin prêts à la découverte doivent absolument prévoir une virée outre-Pyrénées pour découvrir, sans préjugés, des merveilles. Mais attention, la mode est là aussi et certaines catégories (verdejos du Duero par exemple), doivent unifier leur qualité pour le marché français…à suivre, comme toujours lorsque l´on parle de vin.

 

 

Le décor est planté, entrons dans le sujet :

Histoire du vin en Espagne 

Tout le territoire espagnol produit du vin, en plus ou moins grande quantité. Mais il n´existe pas d´unanimité quant à l´origine de la culture vinicole en Espagne. Il semblerait néanmoins que ce soit le littoral d´Andalousie  qui ait eu l´honneur d´inaugurer l´ère du vin espagnol.  Ce sont les romains qui couvrirent la péninsule ibérique de vignes, apportant avec la maturation en amphores la recherche des saveurs et arômes

Dans toutes les régions espagnoles il est possible de trouver de grands vins. Le développement de l´enotourisme (tourisme orienté à la découverte du vin) a permis au monde rural de s´ouvrir et de développer des vins très soignés et de création complexe, de niveau surprenant.

La classification la plus courante des vins en Espagne est (comme partout ailleurs) selon « l´âge » , le temps de maturation.

On distingue:

 

  1. Les vins  “Sin Crianza” donc vins nouveaux ou jeunes.
  2. Les “Crianza” ( un an au moins en barrique de chêne ).
  3. “Reserva” (un an au moins en barrique de deux ans en bouteille),
  4. ”Gran Reserva” ( deux ans de barrique de chêne et trois ans en bouteille ).

 

Les vins de Ribeiro et Albariño de Galice se boient dans des tasses

Vallée de l´Èbre

Le sanctuaire du vin espagnol est encore la Rioja. Cette petite province est historiquement le haut-lieu du rayonnement vinicole espagnol. Les grandes entreprises exportatrices de grands vins sont originaires d´ici et des bords du Duero. Mais la Rioja se divise en trois zones: Rioja Alta, Rioja Baja et Rioja Alavesa. Les propriétés sont en général plus grandes en extensión et en production que le reste de l´espagne, sauf certaines zones de Catalogne, et le tourisme oenologique est à son zénith depuis quelques années. Vous pouvez faire des routes des vins que vous n´oublierez pas de sitôt. Il est à remarquer que cetines zones periphériques à la Rioja, vers les Pyrénées, comme Somontano, sont capables aussi malgré les rigueurs du climat de produire des vins reconus mondialement.

Vallée du Duero

Cette región est à l´origine de la Dénomination d´Origine Ribera de Duero. Des vins tout aussi fin que les Rioja, peut-être plus profonds en saveur (goût personnel du redacteur). Les rouges ne sont plus à présenter mais par contre ces dernières années ont vu fleurir les blancs Verdejo, une variété particulièrement parfumée et qui se marie avec tout, ou presque, et surtout avec la mode urbaine, il faut bien le reconnaître. C´est dommage parceque les verdejo qui ont tout pour réussir (agréables au goût, originaux, frais, “urbains”, perdent un peu de leur vitalité ces derniers temps et risquent de mourir de leur succés à cause des prix, jusqu´alors très mesurés mais depuis peu excessifs. La Vallée du Duero est le lieu de naissance des fameux “Vega Sicilia”, les vins les plus chers au monde dans les années 90, délicieux, ainsi que les nouveautés de Toro (qui grimpent dans les classifications internationales)  et de Léon.